L'équipe de Lunéville vous souhaite une belle année 2021

L'Ecole de Chenevières partenaire des Restos

Rendez-vous annuel pour les bénévoles des Restos du Coeur à l'école de Chenevières.

Stéphane CHMIDLIN, directeur de l'établissement à fait appel aux Restos 54 pour venir chercher la collecte effectuée avec pour pilote le calendrier de l'Aven : là, chaque jour, un enfants devait ramener une denrées alimentaires à offrir aux Restos du Coeur.

Deux gros cartons plein de victuailles en conserve, pâtes, produits pour la toilette etc...

RPI de l'Amezule : des écoliers solidaires !

Cette année encore le RPI de l'Amezule (Brin sur Seille, Moncel sur Seille et Sornéville) a collecté des denrées alimentaires et vêtements (jouets évités du fait de la pandémie).

Les bénévoles des restos du Coeur de Lunéville ont recueilli ces dons qui seront distribués aux personnes accueillies au Centre de Lunéville.

Environs 45 kg de denrées alimentaires

Et 1 m3 de vêtements !

Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

Restos du Cœur à Lunéville : "On est obligé, on n'a pas le choix même si c'est gênant parfois"

Lundi 23 novembre 2020
Par Isabelle BaudrillerFrance Bleu Sud Lorraine

 

A Lunéville (Meurthe-et-Moselle), les Restos du Coeur ont effectué leur première distribution de la 36è campagne d'hiver ce lundi après-midi. 200 familles sont déjà inscrites.

Tout se passe sur rendez-vous désormais, qu'il s'agisse de l'inscription ou de la distribution. L'épidémie de covid est passée par là et laisse dans l'incertitude les bénévoles des Restos de Lunéville : combien seront-ils cette année encore à demander "un peu de pain et de chaleur" comme le chantent les Enfoirés ? Combien seront-ils à avoir basculé de la précarité à la pauvreté ? 350 familles étaient inscrites l'an passé à Lunéville. Elles sont 200 déjà à s'être fait connaître pour le premier jour de la campagne d'hiver ce lundi, rue de la Meurthe. 

Parmi elles : Christelle qui vit seule avec deux enfants. "C'est la troisième année consécutive que je viens. Avant, j'en n'avais pas besoin parce que je me débrouillais par moi-même et puis maintenant, on est obligé. On n'a pas le choix. Même si c'est gênant parfois mais on est habitué maintenant. Et tous les bénévoles sont sympas !"

1 000 repas cette semaine

30 bénévoles se relaient pour les trois distributions hebdomadaires. Catherine est la garante de l'hygiène. C'est elle qui accueille les personnes venues avec leur chariot et leurs sacs. Passage obligatoire par le distributeur de gel hydroalcoolique et distanciation à respecter. "Il est très important de faire attention à ce que nos personnes accueillies ne prennent aucun risque. Même chose pour les bénévoles", souligne-t-elle. 


Légumes, fruits, viande, poisson, conserves, pâtes, pain, œufs, gâteaux. Chaque famille a droit à une distribution par semaine"On fait au maximum pour que les gens soient satisfaits", explique le président des Restos de Lunéville, Jean-Louis Meyer. "Ce n'est pas toujours le cas mais on fait en sorte." Jean-Louis Meyer, bénévole depuis 15 ans, se désole. Plus on avance, plus les gens sont dans la pauvreté. C'est même très inquiétant. Ce n'est pas normal que des personnes restent sur le côté de la route alors que d'autres sont dans l'opulence."

Rien que cette semaine, 1 000 repas vont être offerts aux Restos de Lunéville.

 

Nous on sait

            on fait

                  et on s'adapte !

Les bénévoles de Lunéville 

>>>>  Les infos des Restos ! ... 

ENVIRONNEMENT : la boucle est bouclée aux Restos

MAI SOLIDAIRE AVEC L’UNION LOCALE CGT

Dans le cadre de l’opération du syndicat CGT, mai solidaire, un geste généreux de la part des militants a apporté une aide appréciable au Centre des Restos du Cœur de Lunéville.

Par les temps qui courent, la distribution des denrées alimentaires à nos personnes accueillies doit être effectuée en respect des règles actuelles de distanciation. Masques, gants et autres matériels de protection sont indispensables. Une partie des dons a permis de se doter de matériel sanitaire.

Le plus gros de la somme a été utilisée pour l’achat de denrées alimentaires (voir photo : le responsable du Centre et une bénévole réceptionnent les marchandises).

Beaucoup de reconnaissance de la part des amis de Coluche envers leurs voisins de palier de l’union locale CGT.

 

Nouveau : témoignage de bénévoles engagés aux Restos du Coeur !

S'ENGAGER ! Qu'est ce qui anime le coeur de nos bénévoles ?

Toujours plus de bénéficiaires aux Restos du cœur

 

Les bénévoles des Restos du cœur sont à leur deuxième semaine de distribution. Des bénévoles qui servent toujours plus de foyers, dont depuis cet hiver, des étudiants.

Les années se suivent et se ressemblent aux Restos du cœur : les bénévoles se retrouvent pour la plupart depuis de nombreuses années, à l’image du responsable local, Jean-Louis Meyer, entré dans l’association en 2004. Ou Viviane, présente depuis 23 ans ! Ils sont 34 à se relayer pour les trois distributions organisées cette année uniquement en matinée : les lundi, mercredi et jeudi (celle du jeudi après-midi ayant été remplacée par celle du mercredi matin). « Nous avons déjà plus de 200 foyers inscrits. Je pense que nous terminerons la saison à 350… Car cet été, alors que le barème est moitié moindre pour pouvoir bénéficier des distributions, nous avions près de 220 familles… Soit un tiers de plus que l’an passé. Il y a trois ans, l’hiver, nous terminions la saison avec 200 familles… », notait ce lundi Jean-Louis Meyer, qui ajoute : « Et les rendez-vous pour s’inscrire sont déjà complets pour les deux prochaines semaines… »

De plus en plus de retraités

Rue de la Meurthe, à l’espace Edmond-Braux, où sont situés les locaux de l’association, cet hiver, une dizaine de jeunes qui étudient à Lunéville se sont inscrits. « Les moins de 25 ans n’ont pas d’aides. Et nous avons aussi de plus en plus de retraités. Une fois le loyer et les factures payés, il est difficile d’acheter à manger », note Jean-Louis Meyer.

Les locaux des Restos du coeur se trouve dans l'espace Edmond-Braux

Pour éviter un engorgement dans les locaux devenus exigus au fil des années, l’association a mis en place, depuis plus de trois ans, un système de rendez-vous tous les quarts d’heure pour la distribution. « Les Restos misent sur l’accueil. »

La solidarité des commerçants et artisans locaux

Outre les dons en nature de l’Union européenne et les achats de l’association, les Restos du cœur de Lunéville peuvent compter localement sur les dons de produits en limite de date ou des pains et viennoiseries de la veille par certaines grandes surfaces et boulangers : Cora, Intermarché, Colruyt, Aldi, le boulanger de la place Léopold et avenue Voltaire. Et Jean-Louis Meyer compte signer une convention avec le professionnel de la rue des Bosquets qui a déjà fait des dons en ce début de saison.

Des vêtements et de la vaisselle aussi

Au premier étage, depuis une dizaine d’années, les bénéficiaires peuvent aussi venir rhabiller la famille. « Mais nous manquons de vêtements pour adolescents et pour hommes. Surtout des jeans, des pulls, des tee-shirts pour homme : les chemises, nous en avons, mais personne n’en veut », explique une bénévole en train de ranger des couverts et assiettes donnés par des Lunévillois et bien utiles aussi pour les bénéficiaires. « Mais il ne faut pas confondre les Restos du cœur avec la déchetterie », rappelle Jean-Louis Meyer, se désolant de sous-vêtements tachés qui leur avaient été donnés.

Article de Corinne CHABEUF, L'Est Républicain Lunéville

Les photos ... j'y vais